M. Joel Aerts

PhD, radiopharmacien - radiopharmacie

Joël Aerts a réalisé son cursus à l’Université de Liège dont il est porteur des diplômes de Master en Sciences Chimiques (1987), Pharmacien (1991), Master en Technologie Pharmaceutique (1992) et Docteur en Sciences Biomédicales et Pharmaceutiques (2008). Titre de la thèse PhD: « Composés radiopharmaceutiques marqués au fluor-18 utilisés en routine clinique: nouvelles méthodes de production et validation animale »

En parallèle, Joël Aerts s’est spécialisé en radiopharmacie industrielle avec un agrément de Radiopharmacien (1999) et de Personne Qualifiée (2004) par les autorités de santé belges. Il a participé activement à l’obtention de la première autorisation pharmaceutique GMP belge pour la production de traceur marqué au fluor-18 et à l’obtention de la première Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) en Belgique pour le [18F]fluorodéoxyglucose en 2002.

Jusqu’en 2013, il a travaillé comme chercheur au Centre de Recherches du Cyclotron liégeois et pris en charge les cours de radiopharmacie à l’ULiége pour la formation des Médecins en spécialisation de Médecine Nucléaire et des Pharmaciens en spécialisation de Pharmacie Hospitalière. Il a notamment développé le premier radiotraceur fluoré pour les récepteurs 5HT-1A et participé au premier essai clinique chez l’Homme pour ce nouveau radiotraceur en tomographie à émission de positon, après en avoir obtenu l’autorisation auprès de l’agence du médicament belge.

Depuis 2008, il est expert radiopharmacien pour la Belgique auprès de la Direction Européenne de la Qualité du Médicament et Soins de Santé et de la sous-commission Pharmacopée belge de chimie pharmaceutique.  

Entre 2013 et 2017, il a exercé à l’Université Sorbonne Paris Cité comme Professeur invité à titre étranger, puis comme Maître de Conférences des Universités et à l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) comme Praticien Hospitalier aux Hôpitaux Bichat (Paris) et Beaujon (Clichy). Durant cette période, il a notamment travaillé au développement d’un nouveau traceur pour la P-sélectine vasculaire à base de polysaccharide extrait d’algues naturelles et participé au premier essai clinique chez l’Homme pour ce radiotraceur en scintigraphie monophotonique, après en avoir obtenu l’autorisation auprès des agences du médicament française et néerlandaise.

Depuis 2018, Dr. Joël Aerts travaille au Centre Hospitalier de Luxembourg en tant que premier radiopharmacien exerçant au Grand-Duché, pour le développement des activités du Centre National PET. Il est membre de la Société Luxembourgeoise de Médecine Nucléaire.