Surveillance platre

Votre blessure exige un traitement par plâtre. Cette contention plâtrée a pour but d’immobiliser un membre fracturé (bras ou jambe) en attendant sa consolidation - en principe 6 semaines. Ce dossier vise à expliquer les choses à faire et ne pas faire lorsque l'on a un plâtre.

Consultez immédiatement un médecin si un des symptômes suivants apparaît :

  • Douleur inhabituelle (non soulagée en surélevant le membre ou en prenant vos antalgiques prescrits par le médecin), notamment si vous ressentez une douleur intense dans le mollet (risque de thrombose veineuse)
  • Changement de couleur des extrémités (doigts /orteils)
  • Perte de sensation dans les extrémités
  • Incapacité à bouger vos doigts /orteils
  • Odeur nauséabonde ou tache sur le plâtre
  • Plâtre trop serré, trop lâche ou fendu
  • Corps étranger à l’intérieur du plâtre

Un léger œdème (ou gonflement) du membre cassé est normal, il est dû à la réaction inflammatoire du corps face à la fracture. Pour diminuer cet œdème vous devez sur-élever le membre plâtré, sur une chaise par exemple pour la jambe, dans une écharpe pour le bras, avec des coussins si vous êtes au lit.

  • Surveillez la sensibilité des extrémités du membre plâtré. Elle doit être normale. Si une sensation d’engourdissement, de fourmillement ou de picotement apparaît, signalez-la à votre médecin ou à un membre de l’équipe soignante
  • Surveillez la motricité de vos doigts/orteils, vous devez les bouger régulièrement afin de stimuler la circulation sanguine, d’éviter les raideurs, de diminuer l’œdème
  • Surveillez la chaleur de vos extrémités, ils doivent avoir une chaleur normale, identique à celle du reste du corps
  • Selon la prescription médicale, réalisez toujours votre injection sous-cutanée antithrombotique (ex. clexane) à horaire fixe et selon la fiche explicative qui vous sera remise. Vous éviterez ainsi une complication grave de l’immobilisation plâtrée: la thrombose veineuse (formation d’un caillot sanguin dans une veine, cf brochure)

  • Ne marchez pas sur le plâtre (sauf plâtre spécifique avec autorisation du médecin)
  • Ne mouillez pas le plâtre, utilisez un sachet en plastique afin de protéger le plâtre lorsqu’il pleut ou lorsque vous vous lavez. Fixez solidement le sac avec du ruban adhésif et assurez vous qu’il soit étanche et retirez le dès que possible
  • N’utilisez pas de talc, de déodorant à l’intérieur du plâtre
  • N’introduisez pas de corps étranger à l’intérieur du plâtre afin de soulager les démangeaisons (ex: aiguille à tricoter). Vous risqueriez de vous blesser et de provoquer une infection de la peau